Groupe Facebook
YOUTUBE
YOUTUBE
Soundcloud
Instagram
LinkedIn
Courriel

En sport, de nombreuses situations sont sources de stress et de frustration. En voici quatre exemples.

L’échauffement – Tu t’échauffes avant ta compétition et ça ne se passe pas comme prévu. Tu commets des erreurs inhabituelles et plus tu veux bien faire, plus c’est la catastrophe.

La qualification – Tu as calculé le pointage requis ou la note dont tu as besoin pour te qualifier pour l’étape suivante. Durant la compétition, tu fais une erreur qui pourrait potentiellement t’empêcher d’atteindre le standard que tu t’étais fixé. Tu deviens frustré(e) et/ou stressé(e) et tes performances diminuent rapidement.

Le temps de jeu – Tu pratiques un sport d’équipe et durant une partie, tu n’es pas appelé(e) sur le terrain durant quelques points d’affilée. Tu commences à éprouver des difficultés à rester concentré(e) car tu te poses des questions et tu te sens impuissant(e) et en colère.

Le talent et les compétences – Tu as beaucoup de talent et tu es considéré(e) comme l’un des meilleurs atouts de ton club/équipe… et/ou tu es athlétique et tu disposes de solides compétences techniques et tactiques, ce qui fait de toi un(e) athlète qui a tout pour dominer dans ton sport. Quand ta performance « n’est pas à la hauteur » de ton talent, tu deviens frustré(e) très rapidement car tu te dis que les autres comptent sur toi et qu’il n’est pas normal de ne pas y arriver.

Tu as fort probablement déjà vécu l’une ou l’autre de ces situations, ou une variante. Peux-tu identifier la problématique commune?

La réponse : la manière dont tu gères tes attentes.

Voici un court extrait vidéo d’une formation d’équipe que j’ai donnée il y a quelques semaines, dans laquelle je présente le concept des attentes en sport :

Les attentes : des lames à double tranchant

En pratique et en compétition, en tant qu’athlète tu as de nombreuses attentes – qu’on pourrait aussi appeler des buts, des objectifs ou des rêves, et qui sont plus ou moins conscients. Ces attentes agissent comme des épées à double tranchant! Elles te donnent l’énergie et la motivation pour te dépasser… et elles ont le pouvoir de te déstabiliser dans les moments critiques.

Dans les exemples présentés ci-haut, peux-tu identifier les attentes?

L’échauffement – Tu t’attends à ce que ton échauffement soit parfait afin qu’il te donne confiance pour ta compétition. Si l’échauffement ne se déroule pas à la hauteur de tes attentes, alors tu en conclus que la compétition pourrait mal se dérouler.

La qualification – Tu t’attends à obtenir un certain pointage ou une note spécifique pour te qualifier. Si ta compétition ne se déroule pas tel que prévu, tu as peur de ne pas te qualifier et tu oublies rapidement que tout peut arriver, que l’issue peut changer en quelques secondes.

Le temps de jeu – Tu t’attends à jouer un certain nombre de points durant le match, ou à être appelé(e) à une certaine fréquence. Si tes attentes ne sont pas comblées, le doute s’installe dans ton esprit et tu oublies que l’entraîneur a un plan global et qu’il pourrait t’appeler à un autre moment. Tu oublies surtout que cette situation est hors de ton contrôle, et plus tu t’accroches, plus tu vis de la frustration.

Le talent et les compétences – Tu t’attends à performer à un certain niveau, en fonction de ton talent et de tes capacités. Lorsque tu ne performes pas à la hauteur de tes attentes et/ou de ce que tu crois être celles de tes entraîneurs, tu oublies qu’avoir du talent ne veut pas dire être dominant(e) en tout temps. Tu oublies qu’à n’importe quel niveau, on vit des hauts et des bas, ce qui implique de commettre des erreurs, surmonter des obstacles et faire face à l’échec à certains moments.

Des rêves à l’entraînement, des objectifs en compétition

Ton grand but, tes rêves et tes attentes sont des moteurs qui te propulsent vers l’avant et accélèrent ta progression à l’entraînement. Prends le temps de les noter, et imagine-toi accomplir ces buts lors de séances de visualisation. Tu peux aussi créer un tableau de visualisation sur lequel tu affiches des photos, des mots et des citations inspirantes. Certains athlètes notent leurs objectifs sur un carton qu’ils collent au plafond de leur chambre afin de les voir dès le réveil!

Il est donc important de se donner des buts et d’établir des attentes pour ta performance. Cependant, lorsque tu arrives en compétition, tu dois lâcher prise sur tes attentes (qui se trouvent dans le futur) pour te concentrer sur des aspects du sport sur lesquels tu as du contrôle et qui te ramènent au moment présent : de petits gestes techniques, des actions spécifiques, des objectifs de processus qui ne relèvent que de toi et de ta performance.

Joindre mon groupe Facebook

Trois conseils pour tirer le meilleur parti des attentes

  1. Apprends à identifier tes attentes et à reconnaître leur effet.
  2. À l’entraînement, utilise tes buts, tes rêves et tes attentes comme des moteurs qui accélèrent ta progression.
  3. En compétition, lâche prise sur tes attentes et concentre-toi sur le moment présent et les éléments que tu contrôles.

En suivant ce processus très simple mais efficace, tu arriveras à conserver plus facilement ton sang-froid et à retrouver rapidement la concentration dont tu as besoin pour performer.

 

Tu aimes ce blog? Inscris-toi pour recevoir les nouveaux articles :

Commentaires