Groupe Facebook
YOUTUBE
YOUTUBE
Soundcloud
Instagram
LinkedIn
Courriel

T’est-il déjà arrivé de te répéter des affirmations positives quand tu te sens frustré(e), ou stressé(e), et d’avoir l’impression que ça a très peu – voire pas du tout – d’effet? Tu n’y crois pas vraiment, ou encore l’émotion est tellement forte qu’elle balaie toutes tes convictions.

Voici un truc beaucoup plus puissant.

Il y a une différence énorme entre la perception (ou la compréhension) mentale et le ressenti.

L’affirmation, les mots, les pensées parlent à ton intellect, ton mental, ton côté rationnel. Cela influence ta perception et ta compréhension du monde et des évènements. Ton cerveau analyse, argumente, pèse le pour et le contre.

Le ressenti réfère à tes sensations physiques, tes émotions. Ton cœur et ton instinct sont dépourvus de tout intellect. Ils vivent les événements et les expériences, sans les nommer, les juger ou les comparer.

Savoir… ou ressentir?

Lorsque tu répètes des affirmations, tu t’adresses à ton mental. Tu travailles à le convaincre et cela affecte, dans une certaine mesure, comment tu te sens. Mais lorsque tu te concentres plutôt à reproduire les sensations (physiques et émotions) voulues, tu contournes (ou court-circuite / “bypass”) le mental pour aller directement là où la performance se joue.

Il y a donc une grande différence entre :

  • savoir/comprendre que tu es habile, compétent(e), capable ;
  • et sentir/ressentir ta compétence, tes habiletés, ta capacité.

La prochaine fois que tu t’apprêtes à entrer en scène, à jouer un point important, à te présenter devant les juges, à performer durant un camp de sélection, au lieu de répéter des affirmations positives, ou d’argumenter pour te convaincre que tu peux y arriver, prends le temps de ressentir ta force, ta grandeur, ta puissance, imagine-toi être ton idole et imprègne-toi de son attitude, de son énergie et de sa confiance.

Joindre mon groupe Facebook

 

Tu aimes ce blog? Inscris-toi pour recevoir les nouveaux articles :

 

Commentaires